dimanche 10 avril 2016

Communiqué de Stéphane Escafre, candidat à la présidence de la Fédération Française des Échecs




Chers amis,

La Fédération Française des Échecs, notre Fédération, vit un moment important de son histoire. A une très large majorité, l'Assemblée Générale du 26 mars 2016 a décidé de rejeter le rapport moral et le rapport financier. De graves problèmes de fonctionnement et de gestion ont été constatés par les représentants des clubs. En conséquence, le Président a été révoqué, et le Directeur Général a annoncé son départ.

Fin avril, le Comité Directeur nommera un nouveau Bureau, pour gérer les affaires courantes, jusqu'aux prochaines élections qui se tiendront à l'automne. Dans les mois qui viennent, les dépenses doivent être maîtrisées et la fédération gérée “en bon père de famille”. Et comme l'a demandé l’AG, cette transition doit se faire dans un esprit d'ouverture et d’apaisement. Le Président par intérim a toute ma confiance pour mener à bien cette mission, je salue ici son sens du devoir.

N'attendez pas de moi un rejet en bloc du travail de l'équipe sortante. L'heure n'est pas aux jeux politiques, mais au rassemblement. Parlons franchement, si je suis resté élu au sein du Comité Directeur fédéral, c'était aussi pour témoigner de certaines dérives, et nombreux sont ceux qui ont reconnu, que depuis trois ans, mes critiques étaient constructives.

Dans mon expérience de Président de Ligue et de Président de commissions fédérales, j'ai toujours fait preuve de cette ouverture que je préconise. Des représentants de club, inquiets de la situation, m'ont sollicité pour rassembler les bonnes volontés. J'ai décidé de leur répondre positivement.

Je vous annonce donc que je serai candidat à la présidence de la Fédération Française des Échecs. Les dirigeants de demain ne doivent pas être choisis en fonction des votes passés, mais en fonction de leurs qualités et surtout de leur motivation à bâtir des projets optimistes et réalistes. Je conduirai une liste qui rassemble aussi largement que possible des femmes et des hommes passionnés, qui œuvrent dans l’intérêt général. En ces moments difficiles, la Fédération a besoin de toutes les bonnes volontés. Nous allons montrer aux partenaires publics et privés que ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise.

Nous vivons une crise. Nous ne sortirons pas de cette épreuve en alimentant de vieilles querelles. Nous sortirons de cette épreuve en nous appuyant sur les fondements de notre association : des ligues et des comités forts qui sont en pleine restructuration, des milliers de bénévoles qui font vivre leur association au quotidien. Ce sont ces femmes et ces hommes de terrain qui donnent sa force à notre Fédération. C'est avec eux, avec vous tous, ensemble, que nous construirons la Fédération que nous aimons, unie, dynamique et fraternelle.


3 commentaires:

Wilhem Damour a dit…

Attention Stéphane, la notion de "bon Père de famille" a disparu de nos différents codes juridiques!!☺️ Je te souhaite bonne chance depuis Nouméa dans cette nouvelle entreprise! Amitiés Wilhem

Stéphane Escafre a dit…

Merci pour ton message, je me sens vieux d'un coup ;-)

opleynet a dit…

Bravo Stéphane pour ton nouveau rôle.
Au plaisir de te voir